“Très motivé pour la saison de D1”

On ne vous présente plus Erwan Jacobi, licencié au Triathl’Aix depuis son plus jeune âge. Cette année, un nouveau défi attend le jeune homme, avec le Grand Prix de Triathlon de D1, un challenge qu’il attend de pied ferme, et avec une confiance grandissante.

Erwan, comment s’est passée ta préparation hivernale ? Tu as eu de bons résultats en cross et une première victoire en triathlon, ça doit mettre en confiance !?
Ma préparation hivernale s’est très bien passée dans l’ensemble. Pas de blessures, c’est déjà une très bonne chose. Toutes les courses que j’avais prévues dans ma préparation hivernale se sont très bien passées avec une petite victoire sur triathlon , un nouveau record sur 10km route ( 31’30 ) et une qualification au championnat de France de Cross. 

As-tu travaillé plus spécifiquement certaines disciplines ?
J’ai mis l’accent sur la partie natation qui était mon point faible, que ce soit sur longue ou courte distance, mais bien sûr sans négliger les autres disciplines ! 

Erwan et l’équipe de D1 du Triathl’Aix, presque au complet, lors de la remise des montures Argon 18 !

Qu’attends du championnat de D1 : es-tu stressé, motivé, excité ? Quelles sont les attentes et objectifs ?
Je dirais qu’en ce qui concerne la saison de D1, il y a un peu des 3. Excité car c’est pour moi une toute nouvelle expérience de courir à ce niveau sur cette distance !  Stressé étant donné que je ne suis pas à mon avantage sur ce circuit vu mon niveau en natation qui me fait partir avec un petit handicap.  Mais je suis surtout très motivé  car c’est une superbe expérience de pouvoir courir sur le circuit D1 au sein de mon club formateur que j’ai connu de la D3 jusqu’à la D1. Je ferai de mon mieux pour bien représenter les couleurs du club !

Quelles épreuves as-tu coché cette année ? Vas tu continuer à courir le circuit 70.3 ?  
Concernant les épreuves 70.3, je ne les mets pas du tout de côté et  pense que les deux formats sont plutôt complémentaires. Je commencerai ma saison sur le longue distance de Cannes en guise de préparation pour le 70.3 de Aix où je compte faire plus que de la figuration. Les 70.3 de Suisse et du Luxembourg font également partie des courses inscrites à mon calendrier car j’espére y récupérer une qualification pour les championnats du monde 70.3 à Nice en septembre prochain, tout en sachant que l’objectif est très ambitieux !