Romain Guillaume 5e à Lanzarote!

Dure journée à Lanzarote !

Romain Guillaume a pris une 5e place dans la douleur lors de l’Ironman de Lanzarote (20/5). Le Jurassien nous raconte sa course !

« Même si tous les voyants étaient au verts depuis le début de saison avec une excellente préparation, un Ironman reste toujours une longue journée…

7h samedi dernier, boom le départ du 26eme Ironman de Lanzarote est donné! Après une départ correct, je me suis retrouvé entouré de quelques nageurs plutôt indélicats, voire même imbéciles qui cherchaient davantage à rester le plus près possible de moi plutôt que de faire la course devant. Avec un bonnet de couleur différente des autres, certains devaient penser que j’étais la personne à suivre et avec qui rester… Erreur puisque je n’étais pas le meilleur nageur au départ !
Bref, une fois dépatouillé de ces deux « judokas », je me suis retrouvé en chasse quelques mètres derrière un petit groupe et impossible de suivre. Seul, j’ai inexorablement perdu régulièrement du temps mais absolument pas de quoi inquiéter car à Lanzarote, là route est encore longue…

Les jambes étaient là en vélo et j’ai pris la tête au 15e km. Au 100e le Belge Bart Aernourts me rejoint puis me dépasse. J’ai préféré alors gérer mon effort et sur la fin de course je suis revenu sur lui. A part quelques petits vomissements sur le vélo, j’étais plutôt confiant pour la suite.

 

Côte à côte les premiers mètres de la course à pied, j’ai de suite laissé filé Bart car il courait à 3’38 au km ! Dans mes allures, je pensais que le podium était jouable puisque Cyril, alors 4e était à plus de 10 minutes derrière moi. Toutefois, j’ai vite compris que cela allait être compliqué après mes stops au toilettes aux 5, 8 et 15e kms. Par la suite, il m’a été impossible de manger, que ce soit du solide ou gel… Plus le temps passait, plus j’étais cuit, sans forces ni énergie et moins j’étais lucide. Je me suis quand même accroché et je termine le marathon en 3h11, à la 5ème position au général (8h57’01).

Déçu et épuisé, je n’avais pas trop le moral les jours après la course mais là, ca va beaucoup mieux! Je sais que j’étais très en forme et la saison est encore très longue! Il reste encore à trouver pourquoi ces soucis gastriques sont là, tout comme sur l’ironman UK en 2016.

J’ai fait dans la foulée de Lanzarote une semaine très facile pour bien récupérer de l’Ironman puis il sera temps de se remettre au travail en vue de la prochaine course. Pas aussi longue mais plus intensive qu’un Ironman puisque le 4 juin prochain, j’accompagnerai mes copains du Triathl’Aix sur la D2 de Besançon ! A bientôt  »

Partager
Partager
Hide Buttons
Close