Candice revient sur 2e place à Vichy

Candice nous raconte sa folle journée de dimanche où elle a terminé 2e de l’Ironman de Vichy !

« Journée particulière pour moi en ce 27 août puisque Seb, mon compagnon et mon grand frère faisaient aussi la course. Toute la famille et de nombreux amis sont présents, c’est plus que rassurant.

Départ en rolling start à partir de 6h50 pour une natation sans combinaison. Ça me convient bien personnellement, moi qui suis nageuse à la base. Nous partons avec Seb dans le même sas ou presque, nous ferons toute la natation ensemble ! 1h01 à la sortie, 2 féminine.

Le vélo se fait en 2 boucles de 90km, je pars sereinement et gère le 1er tour au capteur de puissance. Sensations moins bonnes au 2nd tour et les 40 derniers km me semblent très longs… je pose le vélo toujours 2e (mais en fait 3e scratch avec le rolling start et surtout 2ee de mon groupe d’âge).

Dès le début de la cap, je me dis que ça va être dur, je pars bien de dessous de mes allures cible et prend un petit coup au moral. Il fait chaud, les douches au ravitos sont plus que bienvenues. Mes supporters me confirment que je suis toujours 2ème GA au 2ème tour mais que l’écart de 30s ne change pas. Ne pas faiblir, maintenir l’allure, ça peut craquer derrière, mais moi aussi je peux craquer !!!

Au 3e tour, je double mon frère (dans son 2nd tour) qui m’encourage énormément et on me dit que je suis passée 1ère GA à 6sec !! Quel regain de force ! Malgré les couteaux dans les cuisses, je réussis à maintenir l’allure sur le dernier tour et prend de l’avance sur mon GA. Les 4 derniers km seront entre torture et délivrance !!

Quand je passe la ligne, je m’effondre, demande mon temps et mon classement, je ne suis même plus sûre de rien ! Je réalise petit à petit ce que j’ai fait quand les journalistes viennent me chercher pour l’interview et les photos ! Puis le podium scratch derrière la ligne d’arrivée, c’est juste incroyable !

J’ai travaillé toute l’année avec Karoly Spy (KS-Training) pour préparer cette course, les allures, l’alimentation… je me savais « capable » de finir, mais pas en 10h02 ! C’est surtout mon temps vélo qui m’a surprise. Sincèrement je ne pensais pas faire un si belle place, un top 10 me semblait déjà énorme pour mon 1er Ironman.

L’effervescence d’être à la maison (Vichy est ma ville de naissance), de courir avec mon compagnon et mon frère, devant ma famille et mes amis, m’a donné de grandes ailes !!! »

 

Candice, durant le marathon, n’a rien lâché !

 

 

Partager
Partager
Hide Buttons
Close